Carte hospitalière : vers des déserts médicaux ?

Les Services Publics coûtent cher.
Un coût qui participe à la qualité de la vie, au bien vivre de tous et de chacun, mais aussi à la solidarité, au nom de l’égal accès à ces services de chaque citoyen.

Nicolas Sarkozy a annoncé et promis le non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, au nom de la réduction de ces coûts.
De même la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques) vise avant tout une plus grande rentabilité de celles-ci.

Nul doute qu’il y ait des réformes à conduire, des mises à jour à faire, pour améliorer les services publics, y compris leur rentabilité.
Il semble cependant que les modernisations en cours se fassent essentiellement sur des arguments comptables.
Une vision exclusivement comptable qui est depuis longtemps dénoncée par les personnels et syndicats hospitaliers, car elle en vient à oublier la mission elle-même, celle d’un Service Public de Santé qui assure l’accès à des soins de qualité à tout un chacun !

Mais cela est vrai dans tous les domaines, que ce soit à l’Education Nationale, où l’on a du mal à imaginer comment les objectifs ambitieux affichés auront la moindre chance d’être atteints (hypocrisie ?) avec une réduction drastique des moyens.
De nombreux collèges et lycées connaissent d’ailleurs des mouvements de protestation… qui ne sont pas du seul fait de ces fainéants de professeurs !

De même le secteur de la culture s’inquiète de la manchardisation de celle-ci, et de l’incapacité où il est de favoriser sa démocratisation, pourtant revendiquée par Notre Seigneur.
L’Intersyndicale du Ministère du Travail appelle à la grève le 3 Avril (les Inspecteurs du Travail sont eux-mêmes déjà en grève) pour dénoncer certaines dérives de leurs missions, et la DGCCRF s’inquiète de ne plus pouvoir remplir correctement sa mission de défense des consommateurs (c’est à dire de nous tous !)…
Et il y a eu bien sûr la réforme de la carte judiciaire, promue par Rachida Dati, qui a pour conséquence d’éloigner encore le justiciable lamda de l’accès à la Justice
J’en passe, bien sûr, car il serait difficile d’être exhaustif !

Mais François Fillon, réaliste, nous l’avait bien dit : La réforme de l’État supposera que chacun d’entre nous accepte qu’il y ait moins de services, moins de personnel, moins d’État sur son territoire.

Ce qui ne manque pas de poser question, dans la mesure où tout départ d’un Service Public a tendance à en entraîner d’autres, voire à favoriser l’exil des entreprises et autres professionnels.
C’est particulièrement vrai dans le domaine de la santé, où la fermeture de services hospitaliers (voire des hôpitaux eux-mêmes) favorise le départ des médecins généralistes et autres cabinets de radiologie, et personnels para-médicaux… et en tout cas freinent leur installation !
Or ce problème devient crucial dans certaines régions, où l’on assiste au développement de véritables déserts médicaux.

Ce qui ne manque pas d’interroger sur le coût réel et global, au-delà de la vision comptable et à court terme qui plaiderait pour certaines fermetures…
Coût en transports, en complications en termes de pathologies, en recours accru aux services d’urgences tels que les SAMU et autres pompiers, en visites à domicile de la part des médecins… Bref, une augmentation des coûts parallèle en termes de Santé Publique, au-delà de la petite lorgnette de l’hôpital. D’autant que tout ce qui concerne le maintien et les soins à domicile, réfléchis et coordonnés, n’est pas du tout encouragé !

Voici en tout cas une illustration sonore de ce qui se passe concrètement dans un petit pays, en termes humains, bien sûr, mais aussi en termes de conséquences économiques, au sens large du terme…
Merci Zoé Varier !


Carte Hospitalière - fermetures en cascade
Nous Autres - Fermeture de la maternité de Clamecy… - France Inter - 28/03/2008

Voir aussi :

Note : Le Temps de l’Urgence est le titre d’un film réalisé par Christian Tran, qui traite justement du problème de la fermeture de services hospitaliers.
Voici le commentaire qui accompagne la vidéo ci-dessus :
Si le droit à la santé n’est plus respecté, si les élus sont impuissants à modifier les décisions technocratiques, si les syndicats et les comités de citoyens ne peuvent faire reculer “la machine libérale”, que faire ?
Le temps de l’Urgence saisit, à partir du cas concret de l’hôpital d’une petite ville, voué à la disparition, ce moment indécis où la démocratie est mise en péril par l’aveuglement des puissants. Il y est aussi question de l’intelligence et de l’infatigable énergie de “ceux d’en bas” qui ne s’avouent jamais vaincus et qui sont un immense espoir.

Pour une Politique de Santé
respectant toutes les Citoyennes et tous les Citoyens

médecine à plusieurs vitesses - accès aux soins

Signer la Pétition

Autres Infos :
¤ COORDINATION NATIONALE DES COMITES DE DÉFENSE DES HÔPITAUX & MATERNITÉS DE PROXIMITÉ
¤ Commission Larcher : vers une nouvelle définition du service public pour l’hôpital
l’ensemble des établissements publics et privés, qu’ils soient ou non à caractère lucratif, participent à une offre de services en santé qui a tous les caractères d’un service public
Etat des lieux réalisé par la commission de concertation relative aux missions de l’hôpital, présidée par M. Gérard LARCHER
¤ Pourquoi et comment garder de la chirurgie dans de petits centres hospitaliers
Pour lui il est possible de pratiquer une chirurgie spécialisée sans avoir forcément besoin d’un plateau très spécialisé. Il lui parait nécessaire de décentraliser les compétences.
¤ Hôpital de proximité : une espèce en voie de disparition ?

¤ Les services publics sont-ils solubles dans la mondialisation ?

et je ne résiste pas :


débat service public 3
Voir la troisième partie du débat - 15’20’’

.
Edité le 01/05/2009 :
Cet article étant cité par le Nouvel Obs (et ignorant ce qui lui vaut tant d’honneur de la part de cette rédaction, alors même qu’il date un peu !), je tiens à dire, comme je l’ai écrit dans De la bonne gestion de la notoriété… qu’il y a d’autres articles sur le sujet dans ce blog, renvoyant eux-mêmes à d’autres articles…
Dont ceux-ci :
¤ La loi HPST signerait-elle la mort de l’Hôpital Public ?
¤ La loi HPST et la nouvelle gouvernance - grève administrative à l’AP-HP
¤ Sauver l’hôpital public - acte 2
¤ Institut Gustave Roussy : un hôpital exemplaire… pour trouver des financements !
¤ Service Public, Santé… et Hôpital : grève le 5 Mars ?
¤ Transmission du témoignage réaliste d’une Infirmière
¤ Santé => NON à la casse de l’Hôpital et aux Franchises Médicales
¤ Santé : les usagers perdent au grattage et au tirage
¤ Hôpital : la politique de Sarkozy et Bachelot tue !
¤ Dans le secret de… l’accès aux soins en danger
¤ Un système de santé viable ?
… et je m’arrête là !
Il y en a quelques autres, que vous pouvez retrouver via le tag hôpital, ou HPST. Sans oublier les articles sur la psychiatrie, qui sont souvent pleins d’enseignements !

promouvoir Carte hospitalière : vers des déserts médicaux ? avec les humains associés - Gmiix - - ajouter  blogmemes - Tape moi - Bookeet - Fuzz - Scoopeo - ajouter avec Jamespot
Ajouter cet article sur Bookmarks.fr Ajouter cet article sur FaceBook ajouter à Blogasty PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_comments WHERE comment_post_ID = '279' AND comment_approved = '1' ORDER BY comment_date

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
DESC wp_comments

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
ALTER TABLE wp_comments ADD COLUMN comment_subscribe enum('Y','N') NOT NULL default 'N'

suivre sans commenter


design par Michael Heilemann -
référencé sur CôtéBlog
double clic sur un mot = définition