Mais que fait la police ???

.

N’ayez pas peur madame, on est pas de la police (Coluche)

L’humour est bien souvent une manière de dire les choses rapidement, et, quand on veut s’en donner un tant soit peu la peine, d’y réfléchir.
Mais qui souhaiterait vraiment que cette boutade (?) devienne une réalité vraie ! Ou une vraie réalité, au choix…

Sans être pour un état sécuritaire, il serait difficile d’imaginer une société sans police, au sens étymologique du terme.
Une mission étymologique que celle-ci a parfois tendance à oublier, ou dont elle se dédouane pour des raisons multiples.
Etant entendu que dans ce cadre j’amalgame les policiers et les gendarmes.

Les erreurs humaines, les débordements, les outrecuidances et autres négligences, semblent là comme ailleurs inévitables…
Sauf que dans ces cas-là elles portent souvent le nom de bavures ou de dérapages.
Et qu’une démocratie digne de ce nom ne peut que se montrer exigeante à l’excès avec ses représentants de l’ordre public.
Il est en effet indispensable que ceux-ci se montrent exemplaires. Et nul doute que cela représente une gageure…

N’empêche !
La répétition des hors pistes nuit gravement à une crédibilité de la France des Droits de l’Homme, de sa démocratie, de sa liberté d’expression.

De mémoire, parmi les événements récents, l’interpellation musclée, et n’en déplaise à certains, hors de proportion, du journaliste Vittorio de Filippis, les descentes dans quelques classes du Gers, et une toute récente dans un établissement scolaire près de Pau (Arthez de Béarn), quelques interventions musclées lors des manifs lycéennes, ainsi que celle repoussant manu militari Bruno Pascal Chevalier lors d’une manifestation défendant l’accès aux soins pour tous (voir vidéo, vers 6′30 dans Santé => NON à la casse de l’Hôpital et aux Franchises Médicales).
La liste n’est bien sûr pas exhaustive !
Je n’évoque même pas le cas de Julien Coupat…

Des exagérations qui ne peuvent qu’être encouragées par les réactions très médiatisées de Notre Seigneur face à l’occupation de la villa de son ami en Corse (Christian Clavier), ou face à des manifestants trop bruyants à Saint Lô.
Où quelques limogeages pour quelques sifflets font oublier les interpellations et autres coups de matraques… (voir Coups de matraques pour finir la journée à Saint-Lô)
Il ne semble pas, en tout cas au visionnage de la vidéo, et vu le périmètre de sécurité, que l’intégrité du chef de l’Etat ait été en quelque manière menacée… Celle des manifestants, par contre…
Une pensée émue pour Philippe Bourgade et Jean Charbonniaud. Sans parti pris aucun. Simplement parce qu’il ne semble pas que ces commis de l’Etat aient en quelque façon manqué à leur(s) devoir(s).

De nombreuses dérives, donc…
J’en apprends deux aujourd’hui.
Elles ne sont pas “fraîches du jour”, mais me semblent, l’une comme l’autre, exemplaires.

L’une est donc devenue presque courante, comme si les policiers, et surtout leurs donneurs d’ordre, avaient oublié quelques faits dramatiques du passé… Malek Oussekine est resté dans les mémoires, mais il y en a malheureusement eu d’autres depuis…
Je précise en préambule que cet épisode semble vouloir être monté en épingle par les protagonistes, histoire de se faire un peu de pub, et de promouvoir leur cause. Je ne me prononce ni sur celle-ci, nie ne soutient la mise en scène.
N’empêche que cette dernière est peut-être devenue indispensable pour se faire entendre… ce qui ne manquerait pas d’inquiéter !
Et n’empêche aussi qu’un homme s’est fait tabasser, et à été abandonné sur le bitume, pour la seule raison qu’il manifestait sa colère et son opinion, et que cela est inacceptable… quelles que soient l’opinion et les raisons de la colère !
voir :
¤ Mon agression par les gendarmes le 29 janvier 2009
¤ vidéo : Dîner CRIJF Abdelaziz Chaambi : Agressé par les gendarmes

L’autre est encore moins glorieuse… et a failli coûter la vie à un homme !
J’ai découvert ce fait divers un peu par hasard, et grâce à ce post : bavure policière: c’est toi qui est responsable et tu lâches ce malade
Un peu interloquée, j’ai un peu cherché sur le Net…
En très résumé, un homme reçu aux urgences et accompagné par des policiers (procédure normale en cas d’ébriété sur la voie publique), est emmené en cellule de dégrisement, le médecin ayant estimé qu’il n’y avait pas de risque vital.
Quelques heures plus tard, cet homme montre des signes alarmants, qui conduisent les policiers à interpeller le SAMU.
Il se trouve que c’est le même médecin qui est à la tête de l’équipe qui intervient alors, et essaie de réanimer l’homme en détresse.
Le médecin est alors interrompu dans son action par un policier… est est soumis à un interrogatoire, une vérification de son identité et de ses papiers…
Trois questions se posent alors :
- de quel droit un policier peut-il interrompre une intervention médicale ? Fût-ce pour le bien du médecin en question, argument trouvé ici ou là…
- de quel droit un policier se permet-il de tutoyer qui que ce soit, mais surtout quelqu’un qui lui-même est dans l’exercice de sa fonction ?
- et tout de même celle qui fait sujet à polémique : ce même policier aurait-il réagi de la même façon si le Dr Mupapa s’était appelé Dupont (ou Dupond), et ne devait la couleur de sa peau qu’aux bienfaits des ultra-violets ?
Coup de chapeau en tout cas au Directeur de l’hôpital, venu à la rescousse de son médecin !
Et je vous laisse vous faire une idée par vous-mêmes (outre l’article déjà cité) :
¤ Château-Thierry - Polémiques autour d’un dégrisement qui tourne mal
¤ Un médecin complètement noir

Où va la police ? Et où va la cité ?
Drôle de civilisation

-

promouvoir Mais que fait la police ??? avec les humains associés - Gmiix - - ajouter  blogmemes - Tape moi - Bookeet - Fuzz - Scoopeo - ajouter avec Jamespot
Ajouter cet article sur Bookmarks.fr Ajouter cet article sur FaceBook ajouter à Blogasty PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_comments WHERE comment_post_ID = '601' AND comment_approved = '1' ORDER BY comment_date

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
DESC wp_comments

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
ALTER TABLE wp_comments ADD COLUMN comment_subscribe enum('Y','N') NOT NULL default 'N'

suivre sans commenter


design par Michael Heilemann -
référencé sur CôtéBlog
double clic sur un mot = définition