des Chiffres et des Lettres…

Avec sa politique d’évaluation, sa manière de gouverner la France comme on gèrerait une entreprise, avec un management moderne et rentable, et une modernisation qui signe souvent la régression des droits sociaux et de la protection des plus faibles, les chiffres prennent une valeur inédite…

En voici quelques-uns…
expulsions - éducation - Kerviel - prisons - grève des caissières - RSA - Spéculation et crises

La politique du chiffre voulue par celle confiée à Brice Hortefeux sur les reconduites à la fontière (les expulsions, quoi) conduisent à ce genre d’absurdités :
un jeune majeur de 19 ans qui a été raflé avec des dizaines de personnes en situation irrégulière […] voilà un jeune qu’on a accueilli depuis plus de 2 ans, à qui on a demandé de s’adapter à la société française, que l’on a financé pendant plusieurs années […] faites le calcul : le prix de journée dans mon foyer est de 190 euros par jour et c’est pas cher, 190 € par jour ! Multiplié par 730, cela fait tout de même 138 700 €
On ne compte pas, bien sûr le coût de la rafle !
Ni celle de la reconduite à la frontière des autres interpellés (15 à 25 000 € par expulsion)
Il est vrai que Le Canard Enchaîné (Le Guide du Chasseur de Sans-Papiers - 19/03/2008 - n° 4560 - page 4) rapporte que ces expulsions constituent une mission prioritaire qui implique une obligation de résultats
C’est sûr qu’il n’y a pas de priorité plus prioritaire en France !

Lequel Canard parle dans la même page des profs comme variable d’ajustement… soit 11 000 postes manquants dans les collèges et lycées. L’article précise par ailleurs que le secteur public est plus amputé que le privé. Ah ?!

Toujours sur la même page : une facture GDF de 44 938 € pour un particulier. Qui dit mieux ?
Il est vrai que désormais les entreprises publiques bénéficiaires peuvent verser des dividendes à l’Etat (qui va ainsi pouvoir réduire un peu son déficit abyssal ?)… alors, quelques écarts…

Et je finis par le début de la page en question: 75 contrôles pour Jérôme Kerviel. A 5 milliards de pertes, ça ramène le prix du contrôle à 66 millions d’Euros.
Mais la Société Générale a les moyens !

Avant d’aller à la page suivante, où un détenu réclame 25 000 € (soit 10 000 € par an) pour avoir passé 2,5 ans dans des conditions inhumaines, dégradantes et contraires à la dignité. Il est soutenu par un Commissaire du Gouvernement, nommé par le Conseil d’Etat… mais oui, mais oui ! (article reproduit ici : Taulard de vivre). Qui préconise lui une indemnisation de 2 500 €.
Le Canard estime que 35 000 personnes seraient en droit de demander la même indemnisation, ce qui se chiffrerait à 35 millions d’euros
Il semble que l’Etat ait effectivement été condamné à verser 3 000 € au détenu (Conditions de détention à la prison Bonne Nouvelle de Rouen : l’Etat condamné). C’est loin des 25 000 réclamés, mais il semble bien s’agir du même cas… Et c’est un peu plus que ce que qu’avait préconisé le Commissaire du Gouvernement.
Vite Rachida, améliores les conditions de vie en prison, comme tu l’as promis ! Sur les ordres de Notre Seigneur, bien sûr. Grand défenseur des droits de l’homme, comme chacun sait.
Même si quelques doutes planent sur l’avenir de l’OIP
Et qu’on est certain que les délinquants en col blanc ne viendront pas grossir les rangs de cette surpopulation !

Je change de page, pour aller vers celle du Monde (l’article n’est malheureusement plus en ligne pour les non-abonnés, mais un extrait à la fin de cet article : Grèves dans la grande distribution : des travailleurs pauvres en France ? Vraiment ?) : Honneur aux caissières de Grand-Littoral
qui indique, donc, Carrefour, le numéro deux mondial et numéro un européen (premier employeur privé en France) […] bénéfice net (1,8 milliard en 2006). […] devrait donc pouvoir payer les 45 centimes d’augmentation du ticket-repas concédée à l’issue des seize jours de grève de ses salariés […] celle [la grève, NDLR] de février coûtera 3 millions d’euros en perte de chiffre d’affaires, soit 2 740 années de tickets-repas (en jours ouvrables, nouvelle valeur).
Où l’on se demande qui compte quoi !

Et pour finir :
le RSA (Revenu de Solidarité Active), cher à Martin Hisch, risque d’être sinon abandonné, du moins relégué derrière des priorités plus prioritaires…
Alors que d’après le Haut Commissaire aux Solidarités Actives la mise en place de ce dispositif ne coûterait que 2 à 3 milliards d’euros, avec des propositions concrètes de financements. (Hirsch tremble pour le Revenu de solidarité active).
Une mesure anodine, qui permettrait à 1 million de Français de passer au-dessus du seuil de pauvreté..
Est-ce bien important ?

Allez, encore une petite pétition, pour un autre regard sur les chiffres, les finances, l’économie !
Spéculation et crises : ça suffit !

L’émission qu’en a fait Là-bas Si J’y Suis :


Spéculation et crises, ça suffit !
Là Bas Si J’y Suis - Spéculation et crises, ça suffit ! - France Inter - 27/03/2008
Malgré le sujet, c’est réjouissant ! Merci Mr Frédéric Lordon !

Edité le 08/04/2008 :
Un bon résumé de ses propos ici : Spéculation et crise : ça suffit ! (Pascal’s weblog)
.

promouvoir des Chiffres et des Lettres… avec les humains associés - Gmiix - - ajouter  blogmemes - Tape moi - Bookeet - Fuzz - Scoopeo - ajouter avec Jamespot
Ajouter cet article sur Bookmarks.fr Ajouter cet article sur FaceBook ajouter à Blogasty PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_comments WHERE comment_post_ID = '281' AND comment_approved = '1' ORDER BY comment_date

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
DESC wp_comments

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
ALTER TABLE wp_comments ADD COLUMN comment_subscribe enum('Y','N') NOT NULL default 'N'

suivre sans commenter


design par Michael Heilemann -
référencé sur CôtéBlog
double clic sur un mot = définition