de la Révision Générale des Politiques Publiques

Nicolas Sarkozy a présenté vendredi 4 Avril les nouvelles mesures concernant la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques)… qui devraient surtout consister à économiser 6 à 7 milliards d’euros à l’horizon 2 012. Bien moins que le paquet fiscal, et une goutte d’eau dans le budget global.

Une réforme de l’Etat et des Politiques Publiques pourtant nécessaire, parce que certains fonctionnements sont obsolètes et méritent d’être optimisés, qu’il y a très certainement des économies possibles, et qu’au vu des déficits publics, il y a urgence !

Il semble cependant dommage que cette réforme n’ait donné lieu à aucun débat, et que les principales mesures consistent à faire des économies, sans qu’il semble y avoir une vision d’ensemble…
Ainsi en est-il de la mesure phare du non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite.
Sans doute cela se justifie-t-il, et peut être viable dans certaines administrations… C’est plus douteux dans les domaines tels que l’éducation, la justice, la santé
C’est surtout plus douteux quand ce quota est appliqué à l’aveugle, sans différencier les rôles des fonctionnaires. L’impact n’est pas le même en effet si c’est un poste administratif ou technique qui disparaît, ou si c’est celui qui est directement en contact avec le public !

Or une Politique Publique est par essence un choix de Société (une politique de civilisation, dirait Notre Seigneur).
Et il apparaît que la première question à se poser aurait dû être celle-ci: qu’est-ce qu’une Politique Publique, à quoi et à qui sert-elle ?
Un Service Public rend-il effectivement le service attendu ? Sinon, pourquoi, et y a-t-il moyen de l’améliorer ? L’investissement réalisé est-il à la hauteur du résultat ?
Il y en a bien sûr d’autres, qui découlent de celles-là.

Par ailleurs, on peut imaginer que certaines dépenses, même élevées, engendrent des bénéfices collatéraux, à plus ou moins long terme.
Ainsi, un fonctionnaire coûte cher à l’Etat, et donc à tous les citoyens. Mais c’est également un consommateur (qui participe donc à la dynamique économique), et un employé qui remplit une fonction que d’une manière ou d’une autre il faudrait payer.
A plus long terme, un enseignant forme des élèves qui seront les acteurs économiques de demain… et un chercheur peut ne jamais voir les incidences de sa recherche fondamentale, qui peut cependant avoir des retombées économiques importantes des années plus tard !

Vous comprendrez que je ne suis pas d’accord avec le chef de l’Etat, lorsqu’il affirme : ce ne sont pas les économies qui feront la réforme, c’est la réforme qui permettra les économies.
Parce qu’il me semble justement que le sujet a été pris à l’envers !

J’essaierai d’éplucher petit à petit certaines mesures, mais voici en attendant l’exemple d’un Etat qui a mené la réforme en la prenant par le bon bout: la Suède, qui compte pas moins de 37% de fonctionnaires, contre 25% en France.


fichier RM : Réforme de l’Etat - Projet de Société - Suède
Plan de rigueur ou réforme de l’Etat ? - L’exemple de la Suède : Interview de Wojtek Kalinowski - Global éco - 7/10 - France Inter - 03/04/2008

Par ailleurs, un commentaire intéressant au lendemain de l’intervention de Nicolas Sarkozy (parce que, heureusement, certaines mesures vont dans le bon sens !) :
Fusionner les directions des impôts et celles du trésor public est une réforme de bons sens – la première tentative avait tout de même coûté son portefeuille à un ministre de Lionel Jospin – tout comme la « mutualisation » des services d’intendance de nos trois armées.
Personne, à part bien sûr les intéressés, ne protestera non plus contre la remise en cause des retraites dorées des fonctionnaires sous les tropiques.
La réorientation des avantages fiscaux pour les investisseurs locatifs vers les zones qui en ont vraiment besoin aurait déjà dû être décidée par les gouvernements précédents ; de même, le resserrement des conditions d’accès au logement social ne choquera que ceux qui en bénéficient indûment, et qui ne sont pas tous aussi exposés médiatiquement que l’ex-directeur du cabinet du ministère du Logement !
Le commentaire d’Hervé FAVRE
- La Voix du Nord - édition du 05/04/2008
Laquelle Voix du Nord propose aussi un bon petit résumé des mesures annoncées : Un plan de rigueur dont l’État attend sept milliards

A suivre !

Edité le 13 Avril 2008 :
2 articles qui s’inquiètent peut-être encore plus que moi :
- Réforme de l’Etat (RGPP) et Rigueur
- RGPP, retenez bien ces 4 lettres
- la liste des mesures (merci, Juan !)

.
Sur ce blog (entre autres) :
¤ De La Modernisation des Politiques Publiques
¤ Fonction Publique et Modernité

promouvoir de la Révision Générale des Politiques Publiques avec les humains associés - Gmiix - - ajouter  blogmemes - Tape moi - Bookeet - Fuzz - Scoopeo - ajouter avec Jamespot
Ajouter cet article sur Bookmarks.fr Ajouter cet article sur FaceBook ajouter à Blogasty PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_comments WHERE comment_post_ID = '290' AND comment_approved = '1' ORDER BY comment_date

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
DESC wp_comments

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
ALTER TABLE wp_comments ADD COLUMN comment_subscribe enum('Y','N') NOT NULL default 'N'

suivre sans commenter


design par Michael Heilemann -
référencé sur CôtéBlog
double clic sur un mot = définition