Crédit Revolving : l’engrenage

J’ai écrit la chronique d’un surendettement, bien sûr parce qu’elle concernait Arthur, mais aussi, et même surtout, parce que ce que j’ai découvert à cette occasion m’a révoltée, tant dans le processus inexorable qui mène à des situations inextricables, que dans les pratiques des uns et des autres.

Aussi parce que malgré mes recherches tous azimuts la principale réponse que j’ai entendu a été que le consommateur est responsable de ses actes. (voir en particulier épisode 9 - Indecosa)
Mais en poussant un peu plus avant, j’ai aussi compris que l’obligation de conseil, d’information et de mise en garde était loin d’être toujours respectée par les banques et autres organismes de crédit. A tel point que dans le cas d’Arthur elles ont été condamnées pour cela (voir épisode 19 - le jugement).

J’ai appris également que plusieurs projets de loi avaient été déposés pour mieux défendre les consommateurs et mieux encadrer ces crédits… qui sont restés lettre morte ! (voir la dernière en date : Crédit et surendettement : proposition de loi, ainsi que Crédit et surendettement : aubaine ou catastrophe ? et fichier positif)
Le lobbying des organismes de crédit n’y est sûrement pour rien !

J’ai appris enfin que les incidents de paiement étaient globalement peu fréquents, et que les situations réellement litigieuses ne représentaient que 2 à 5% des dossiers.
Si ces 2 à 5% vivent des situations parfois dramatiques, la manne est sans proportion avec ces petits chiffres !
Or les populations les plus touchées par les méfaits de ces crédits permanents, ou renouvelables, sont historiquement les familles mono-parentales… mais sont de plus en plus rejointes par les personnes âgées ! Des personnes donc, a priori fragilisées.

Or les crédits revolving creusent souvent le sillon des situations de surendettement, et sont accordés avec une facilité déconcertante !
Un piège redoutable, si l’on n’y prend pas garde…

L’UFC Que Choisir vient de mener l’enquête, dans différentes régions.
Des révélations ? Que nenni ! Des confirmations.
Avec des chiffres qui laissent cependant rêveur…

Principe : un consommateur souhaite un crédit de 1 200 à 2 500 € pour renouveler son électroménager…

Dans le Bas-Rhin :
· 63% des distributeurs sollicités ont orienté le consommateur vers un crédit revolving.
· 74% des établissements n’ont donné aucune information claire et lisible sur les caractéristiques du prêt (coût total, taux à long terme…)
· 93% des établissements n’ont pas vérifié la solvabilité de l’emprunteur (une pièce d’identité et un RIB suffisait pour 20 d’entre eux!)

Dans le Morbihan :
- 75% des distributeurs sollicités ont orienté le consommateur vers un crédit revolving.
- 82%n’ont donné aucune information claire et lisible sur les caractéristiques du prêt, notamment sur son coût et sa durée.
- 75% n’ont pas vérifié la solvabilité de l’emprunteur

En Haute-Garonne :
- sur 9 lieux de vente sollicités, 7 magasins (grandes surfaces et magasins spécialisés), ont proposé leurs cartes magasin, avec derrière du crédit revolving
- 68 % des établissements n’ont donné aucune information claire et lisible sur les caractéristiques du prêt
- 94 % n’ont pas vérifié la solvabilité de l’emprunteur ni la réalité du projet

et il semble que sur Internet ce ne soit pas mieux…

Voici ce que dit Michel Knoell, Directeur Honoraire de Cresus, à ce propos :


Crédit revolving… sur la tempe !
envoyé par Napakatbra

L’UFC Que Choisir propose, pour éviter ces abus :
Pour ne pas que la situation s’aggrave, une loi instaurant un crédit responsable s’impose. La réforme passe par des mesures simples et concrètes : interdiction du démarchage, amélioration de la clarté et de la lisibilité des publicités et des contrats de crédit, obligation pour les conseillers de vérifier la solvabilité de l’emprunteur et son projet avant de lui proposer un crédit adapté à sa situation, interdiction du crédit revolving sur les lieux de vente, interdiction d’associer une réserve d’argent avec une carte de fidélité ou de paiement.
Ca me rappelle vaguement quelque chose !
dossier complet : CREDIT PERMANENT ET MALENDETTEMENT

crédit revolving : qui veut gagner des millions - dessin de SaT
dessin de SaT

A lire aussi :
¤ Le crédit revolving… sur la tempe
¤ Le revolving, le crédit « révoltant »
¤ Malendettement, une urgence sociale - SENSIBILISER ET RESPONSABILISER TOUS LES ACTEURS DE LA CHAINE DU CREDIT - Médiateur de la république - communiqué de presse du 3 Novembre 2008

et sur ce blog :
¤ Surendettement - liens utiles
¤ Crédit et surendettement : proposition de loi
¤ Petits compléments sur la proposition de loi sur l’encadrement du crédit
¤ Banques : obligation de conseil et d’information… et de mise en garde !
¤ Des frais bancaires plafonnés…
¤ Crédit et surendettement : aubaine ou catastrophe ?
¤ Crédit revolving et surendettement
¤ Chronique d’un Surendettement

promouvoir Crédit Revolving : l’engrenage avec les humains associés - Gmiix - - ajouter  blogmemes - Tape moi - Bookeet - Fuzz - Scoopeo - ajouter avec Jamespot
Ajouter cet article sur Bookmarks.fr Ajouter cet article sur FaceBook ajouter à Blogasty PUBLIER CETTE PAGE OU VOTER POUR CET ARTICLE SUR DIGG-FRANCE.COM

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
SELECT * FROM wp_comments WHERE comment_post_ID = '606' AND comment_approved = '1' ORDER BY comment_date

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour publier un commentaire.

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
DESC wp_comments

Erreur de la base de données de WordPress : [Table 'social_societal.wp_comments' doesn't exist]
ALTER TABLE wp_comments ADD COLUMN comment_subscribe enum('Y','N') NOT NULL default 'N'

suivre sans commenter


design par Michael Heilemann -
référencé sur CôtéBlog
double clic sur un mot = définition